Contact Info
(+33) 07 66 27 80 61 info@experistransit.com Park Artisan ZA les gros, 91610 Ballancourt sur Essonne
Suivez-nous sur les réseaux

Une visite de container au port de Douala

Une visite de container au port de Douala

Le port de Douala et ses mystères, la douane camerounaise et ses péripéties !

Qui n’a pas déjà entendu parler d’une histoire digne d’un film de western bollywood à propos de  mésaventures pour dédouaner un container ? C’est opaque, pas très clair, limite boueux. Mais aujourd’hui, j’ai envie de vous partager quelques anecdotes lors de nos différentes formalités de douane au Cameroun.

Vous verrez, c’est souvent très marrant, un poil irritant parfois, mais les situations se décantent quand même. Même s’il faille laisser quelques billets supplémentaires au passage. Mais ça, c’est une toute autre histoire.

Depuis 3 ans que nous avons créé la société, vous n’imaginez pas le nombre de péripéties auxquelles nous avons dû faire face. Parfois je me suis réellement demandée si le ciel ne nous était pas tombé sur la tête. Je me rappelle de cette fois où un déclarant, après avoir confisqué le dossier suite à une mésentente entre nous, a été voir un inspecteur pour bloquer le dossier en mettant des valeurs inappropriées. Ou encore cette fois où sur le terrain, je décide de me rendre au port pour une visite sensée débuter à 12h mais qui finalement ne commencera qu’à 17h parce que l’inspecteur a son rythme bien à lui.

Une fois sur place, à peine le container ouvert, les négociations débutent pour ne pas aller trop loin dans la visite. Me voici donc en train d’expliquer pourquoi une de mes clientes envoie un mannequin ( vous savez les mannequins qu’on expose devant les vitrines) comme effet personnel alors que c’est destiné à parer les vêtements dans le commerce.

« Monsieur l’inspecteur, je vous assure, ce mannequin a pour but d’être exposé dans la chambre de ma cliente comme objet de décoration ».

Nous avons discuté pendant 30 min là-dessus.

Lorsqu’un container arrive au port, nous avons une gratuité de 11 jours pour accomplir les formalités. Au-delà, nous tombons dans les surestaries. Sauf que….. quand le bateau arrive il faut le temps qu’il décharge et qu’il puisse scanner chaque container. Ca prend bien 2 jours. On fait le décompte ?

Tout ou presque est désormais digitalisé. Mais…. la connexion ça va ça vient. Il nous est arrivé d’attendre 3 jours pour que la connexion se rétablisse et qu’on puisse payer les impôts car sans ce paiement, on est bloqués. Et les jours passent, ils se ressemblent parfois trop et nous devons malgré cela, lutter avec la lenteur des démarches pour pouvoir avancer.

En écrivant, je me rends compte que j’ai tellement de choses à dire. Alors pour que ce ne soit pas trop long je vous propose de continuer ces anecdotes dans un prochain épisode où j’essaierai de faire un focus sur un seul sujet.

En attendant, souhaitez-nous de pouvoir gagner en patience à chaque difficulté un peu plus chaque jour afin que nous soyons plus forts pour vous.

Sinon notre prochain container partira du Havre le 15 mai.

www.experistransit.com